Il y a plus d'une décennie, le monde de la communication et des médias a connu un véritable bouleversement : internet.

Antoinette Fouque - Site MLF


Antoinette Fouque - Site MLF

Sa société d'édition permet à Antoinette Fouque (http://antoinettefouque-mlf.com) de valoriser la création féminine. Au début des années 1970, elle fonde sa maison d'édition, Les Editions des femmes, et au même moment les Librairies des femmes dans les trois plus grandes villes françaises. L'éditrice inaugure une première boutique à Saint-Germain-des-Prés à Paris et y présente les livres écrits par des femmes. Les boutiques de livres montées par Antoinette Fouque restent ouvertes jusqu'à minuit, ce sont des endroits de rencontres.

Etiez-vous au courant ? Elle est la fondatrice du groupe appelé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes (MLF). En plus de l'enseignement, Antoinette Fouque collabore avec deux maisons d'édition. Antoinette Fouque lie connaissance avec Jacques Lacan dans les années soixante.

Auteur et théoricienne

En 2013, elle a dirigé la parution du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel met en lumière 40 siècles de création des femmes. La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin excessif, elle défend la maternité, qui n'est pas pour elle incompatible avec la libération de la femme. Antoinette Fouque abhorre les "-isme", qui, d'après elle, réfèrent à une théorie. Elle invente alors le terme "féminologie".

Du Mouvement de libération des femmes à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Cette théoricienne du féminisme fonde le Mouvement de Libération des Femmes avec l'appui de différentes militantes. Antoinette Fouque s’est battue toute sa vie pour que le droit des femmes évolue. Dans l'optique d'éviter toute récupération, la marque MLF a été enregistrée officiellement.

Son engagement politique

Antoinette Fouque est élue au parlement de Strasbourg durant cinq années, après s'être présentée sur la liste des radicaux de gauche. Membre la commission des droits de la femme à Strasbourg, elle prend la vice-présidence. A l'occasion des 200 ans de la révolution française, Antoinette Fouque met en place l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie.